Notre Vision

L’École de Grande Voltige CRAZY R, association loi 1901, est une structure à vocation éducative et culturelle.

LE 25 JUILLET 2020 / A BORDEAUX / AUX BASSINS A FLOT /
STAGE DE TRAPEZE ET DE VOLTIGE AVEC ANTOINE ET CECILE

Tout le monde est invité à apprendre à voler pour une heure ou deux. Nos plus jeunes voltigeur.euse.s ont 8 ans et nos plus âgé.e.s 68 ans (Pour le moment) !

Les Voltigeur.euse.s en Herbe commencent avec un échauffement puis une pratique sur Trapèze fixe des bases. Ensuite nous essayons ces mouvements ensemble sur le Trapèze Volant, encadré par notre équipe de professionnel.le.s. , dans l’objectif de réussir à faire une acrobatie permettant de passer de la barre de voltige aux bras du porteur… Nous apprenons au cours des passages plusieurs acrobaties allant du simple cochon pendu (Jarret) aux différents saltos et vrilles combinés. Le plus vous serez constant.e dans les entraînements, le plus d’acrobaties vous pourrez, alors, effectuer !

C’est avec Passion que nous partageons notre apprentissage. La voltige aérienne fait parmi de notre quotidien et c’est le plaisir de voler qui nous permet d’y retourner.

L’approche de la gravité, son rapport, la masse et le poids que nous exerçons…

Galilée

L’Homme a toujours essayé de s’affranchir des lois de la pesanteur, de s’éloigner du sol. De voler. Icare, évidemment, constitue un premier mythe avec lequel composer, mais c’est bien La Course aux trapèzes créée par le Toulousain Jules Léotard qui fait basculer la perception d’une acrobatie jusque là plutôt ancrée au sol. Les sauts variés sont un bon prélude à l’envol, mais c’est le trapèze volant, l’héritier naturel des exercices de Léotard, qui va permettre aux hommes et aux femmes de cirque d’ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de la prouesse en la rendant aérienne. (Source BNF)

Si le trapèze dans tous ses états reste la technique aérienne par excellence, il n’en demeure pas moins que d’autres structures, d’autres agrès, suspendus, fixes ou ballants, sont également à l’origine de l’écriture d’une infinité de séquences acrobatiques offertes au-dessus du sol, parfois même à très grande hauteur.

Jules Léotard